Bonjour. En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ceux-ci ont pour seul but d'améliorer sa présentation et la pertinence de son contenu.

QUELQUES REGLES DE CONDUITES

QUELQUES PETITES RÈGLES POUR BÂTER UN ÂNE…….

regles1

  • Immobiliser son âne, éventuellement à l’aide d’une longe attachée " court ".
  • Déposer sur son dos avec délicatesse, tapis puis bât (croisillon le plus haut, côté encolure). Attacher les quatre sangles : deux sous-ventrières, puis la croupière (qui empêche le bât de partir à l’avant dans les descentes) et la bricole (qui empêche le bât de partir à l’arrière dans les montées).
  • Bien vérifier que le bât repose sur le tapis et non directement sur l’animal de façon à ne pas le blesser.
  • Resserrer les attaches pour éviter que le bât ne tourne ou ne blesse l’animal par frottements.
  • Déposer les sacoches en les attachant si nécessaire et les remplir en respectant un chargement équilibré.

C’est un chargement bien équilibré et un bât bien adapté qui épanouiront votre âne et seront la condition inévitable d’une randonnée réussie.

regles2
regles3

QUELQUES PETITES RÈGLES POUR MARCHER AVEC UN ÂNE…….

regles4
regles5

  • Se positionner à sa gauche, à hauteur de sa tête . Considéré " véhicule lent ", vous marcherez sur le côté droit de la route.
    Certains ânes n’avancent plus si vous les devancez, d’autres si vous êtes derrière. Le bon compromis est de se tenir à hauteur de leur tête.
    Sur les sentiers, vous passerez devant.
    Pour une caravane de plusieurs ânes, vous comprendrez vite dans quel ordre les ânes préfèrent marcher. Ainsi, ils marcheront à la queue leu leu, qui en première position, qui en dernière. Certains ont besoin d’espace entre eux et leur prédécesseur, d’autres ont besoin de sentir la queue de celui de devant pour être rassurés.
  • Votre âne a besoin de calme ! Eviter les cris autour de lui, le chien qui veut jouer dans ses pattes et les enfants qui courent. Un âne énervé est un âne indomptable !
  • Laisser seulement 30 cm de longe entre lui et vous (surtout au début) de façon à lui prouver que vous êtes le maître et qu’il doit obéir.
    Sans geste brusque, tenir la longe de façon énergique en donnant des petites impulsions pour faire avancer votre âne ou en retenant la longe pour le faire stopper.
    Ne pas hésiter à lui parler, le rassurer, sympathiser avec lui, il a besoin de ce contact et n’en sera que plus reconnaissant.
  • Ne jamais tenir la longe entourée autour de votre poignet ! A la moindre incompréhension ou surprise (un lézard qui traverse, un bruit inconnu), votre âne aura un mouvement de panique, pourra faire un écart et même, pourra partir au galop en vous entraînant. Si cela arrive, lâchez la longe, laissez le partir, il s’arrêtera quelques mètres plus loin, vous irez vers lui en le rassurant. Le mieux est d’éviter les situations de peur ou de surprise.
  • Ne jamais tirer votre âne ! C’est la seule façon pour qu’il se braque et n’avance plus. Si, vraiment, il ne veut pas avancer, donnez lui un petit coup de bâton sur l’arrière train.
  • Empêcher votre âne de brouter en marchant ! Votre âne essaiera de vous manipuler. Si vous le laissez faire, vous n’avancerez plus, il aura toujours le nez par terre !
  • Dans les endroits difficiles (passage escarpé, rivière, plaque de glace ou plaque d’égouts, flaque d’eau ou de boue), laissez votre âne choisir son passage.
    S’il hésite, encouragez-le et donnez lui éventuellement un petit coup de bâton sur les fesses.
    Attention l’âne peut sauter pour franchir l’obstacle.
    Si le passage est très dangereux (éboulement, ravin), enlevez les sacoches, éventuellement débâtez l’âne pour qu’il puisse passer. S’il ne veut toujours pas passer et que vous estimez le passage dangereux, choisissez un autre passage et re-bâtez l’âne ensuite.
  • Si vous vous apercevez que votre âne boîte, dégagez l’éventuel caillou coincé dans son sabot à l’aide du cure-pied. S’il boite toujours, mettez le au repos ou allégez son chargement.
  • Vous pourrez donner une friandise à votre âne pour le remercier ou le féliciter mais veillez à ne donner que du pain dur et ne pas le donner de la main à la bouche ,cela l’incite par la suite à mordiller les mains.

regle12

Ne jamais entourer la longe autour de votre poignet.

Pendant les petites pauses.

regles6

  • Pendant les petites pauses ( ½ h ou 1 h), inutile de débâter votre âne à moins que vous ne le sentiez trop fatigué. Sans l’attacher, laissez le brouter et boire en le surveillant du coin de l’œil.
  • Attention, votre âne peut avoir envie de se rouler et ce n’est pas son chargement qui l’en empêchera. Si vous sentez qu’il va le faire, Soit vous le débâtez, soit vous l’attachez court à un arbre.

regles7

Pendant les grandes pauses.

regles8

  • L’idéal est de débâter votre âne et de l’attacher dans un endroit verdoyant avec, si possible, de l’eau à proximité. (Sinon, pensez à lui proposer de l’eau en seau)
  • Pensez à toujours mettre une chaîne entre son licol et la longe, de façon à ce qu’il ne se prenne pas les pieds dans la longe. La chaîne étant plus lourde, elle restera au sol.

Pendant la nuit.

regles9

  • Choisir un endroit verdoyant et si possible abrité. Vissez le piquet dans le sol au centre d’un cercle imaginaire sans obstacle. Attachez l’âne suivant le dessin en veillant à mettre 2 mousquetons fous, l’un au licol, l’autre au piquet de façon à ce que longe et chaîne ne s’entremêlent pas :

ane-au-piquet-regle10

Vous voulez faire plaisir à votre âne pour le remercier de la balade ? Brossez le, il adorera ! Et puis, on fait bien sa toilette avant de se coucher non ?

regles11

Dans tous les cas,

Douceur, finesse et psychologie sont à privilégier. La brutalité est à bannir !